Association des Amis de l'Atelier du Temsp Passé
Accueil > Dictionnaire > Dico : restauration > Chevauchement
Haut de page
Enregistrer au format PDF

Chevauchement

Altération se présentant sous la forme d’une ou plusieurs écailles, légèrement soulevées, dont l’adhérence au substrat est partielle ou nulle, et se superposant à l’écaille écaille Perte de matière picturale ; surface de peinture interrompue sur tout son pourtour par des craquelures , ou aux écailles voisines, sur l’un de leur côté ou plus, parfois consécutive d’un soulèvement soulèvement Altération de la couche picturale : perte de planéïté plus ou moins accentuée, due à une rupture interne à l’oeuvre (sans précision au niveau de la rupture), ainsi que son étendue à une ou plusieurs écailles. en toit. Dans ce cas, on trouve des chevauchements sur l’ensemble de la surface du tableau, les soulèvements en toit généralisés étant une conséquence de la rigidité des matériaux du revêtement par rapport aux mouvements du support, il atteint le plus souvent la préparation elle-même.

Le chevauchement est un problème délicat de refixage refixage Le refixage est l’opération permettant de redonner de la cohésion à un ensemble couche picturale/préparation seulement, ou un ensemble plus étendu de strates du tableau. Ce peut être aussi une opération permettant la reprise de clivage interne à un feuil du tableau. , car il est nécessaire de refixer la peinture... sans la faire se chevaucher.