Association des Amis de l'Atelier du Temsp Passé
Accueil > Dictionnaire > Dico : restauration > Décrassage
Haut de page
Enregistrer au format PDF

Décrassage

Action d’éliminer totalement (dans la mesure du possible) tout ce qui s’est déposé sur le tableau. Lorsque les tableaux ne sont pas vernis, il arrive que la crasse pénètre la peinture, tant et si bien qu’il serait nécessaire d’attaquer la couche superficielle de peinture pour aller au bout du décrassage (ce que l’on ne fait pas).

Le décrassage se pratique à l’aide d’une base (tensio-actif non ionique), plus ou moins diluée dans de l’eau déminéralisée. On l’applique au Coton-Tige et après élimination de la crasse, on rince à l’eau déminéralisée. Le produit n’étant pas volatil, il est nécessaire de l’éliminer de la surface du tableau avant qu’il ne la pénètre de façon irréversible.

Participant au décrassage, on parle d’élimination des souillures, c’est à dire de ce qui s’est déposé sur le tableau de façon non homogène (crotte de mouche, taches et projection diverses, goutte de peintures...) ; Ces souillures sont soit éliminées à l’aide d’un autre produit, soit au scalpel, par arrasage, ou en faisant sauter la souillure à l’aide de la pointe de l’instrument. Le décrassage se fait sur chevalet, les produits utilisés sont le contrad ou le décon, certains restaurateurs utilisant encore l’ammoniac (beaucoup plus toxique et dangereux pour la peinture). Il est nécessaire d’attendre l’évaporation complète de l’eau résiduelle avant toute autre manipulation.