Association des Amis de l'Atelier du Temsp Passé
Accueil > Goodies > Galerie d’exemples > Exemple 8
Haut de page
Enregistrer au format PDF Galerie d’exemples

Exemple 8

Exemple de nettoyage drastique et repeint abusif

Tableau XIXè

Après quelques tests de nettoyage et une observation attentive au U.V., les zones repeintes ont été parfaitement identifiées.

Le nettoyage est effectué au 3A doux (50% isooctane / 25% méthyléthylcétone / 25% isopropanol) pour le vernis superficiel et le repeint, et au 2A (plus fort -isopropanol / méthylétylcétone à part égale) pour le vernis d’origine restant.
Tableau après nettoyage, on découvre alors la raison des repeints : la partie droite est complètement effacée (nettoyage drastique antérieur) alors que la partie gauche comportait encore des traces de vernis ancien sous le vernis rajouté.

La difficulté principale de la réintégration réintégration L’ expression désigne l’ensemble des opérations nécessaires à reconstituer un manque de l’image. On y distingue le masticage (première opération) qui permet d’une part la mise à niveau de la lacune (manque de peinture et éventuellement de préparation), mais aussi de reconstituer le relief de la peinture ou imprimé en elle (empâtement, coup de pinceau, grains de la toile). tenait dans l’équilibre entre lisibilité et respect de la patine. En effet, il était impossible sans "repeindre le tableau" de lui conférer un aspect parfaitement vierge de tout préjudice passé.

Le parti a donc été pris de ramener une lisibilité au tableau mais de considérer comme patine une partie des marques de son usure et de sa dégradation.