Association des Amis de l'Atelier du Temsp Passé
Accueil > Articles > Divers > L’IRPA
Haut de page
Enregistrer au format PDF Lieux emblématiques

L’IRPA

Institut Royal du Patrimoine Artistique

Je crois que lorsque nous avons visité l’IRPA, notre sentiment fut que certaines personnes ont la chance de pratiquer leur métier, leur passion, éventuellement leur art, dans des conditions privilégiées. Personnellement, je me suis dit aussi que c’était pour elles quelque chose de mérité.

Introduction

Quand on visite l’IRPA, ce qui est agréable c’est le sentiment de professionnalisme qui plane dans l’air, quelque chose d’à la fois léger et immense.

Manque de budget, comme toutes les bonnes institutions, l’IRPA nous fait aussi comprendre la difficile place professionnelle que notre métier nous offre. La maigreur des budgets publics, le manque d’intérêt pour la démarche de conservation (et donc de restauration) des particuliers dans un monde de consommation immédiate (et de recyclage), la lourdeur administrative et la débâcle sociale font de notre métier un espace hors de notre monde.

Pourtant, lorsqu’on parcourt les ateliers, il y a quelque chose de serein. La récompense est évidente. Il suffit de se laisser pénétrer par l’ambiance et de savoir que si nous regardons les oeuvres, elles nous regardent aussi.

Je crois que lorsque nous avons visité l’IRPA, notre sentiment fut que certaines personnes ont la chance de pratiquer leur métier, leur passion, éventuellement leur art, dans des conditions privilégiées. Personnellement, je me suis dit aussi que c’était pour elle quelque chose de mérité.

Informations générales

Insititue royal du patrimoine artistique
Services du Premier Ministre
Services fédéraux des affaires scientifiques, techniques et culturelles

Créé en 1948, l’IRPA se consacre à l’étude et à la conservation des biens artistiques et culturels du pays. En tant qu’établissement scientifique fédéral, il a une mission de recherche et de service au public.
Son bâtiment, terminé en 1962, fut le premier au monde à être conçu spécialement pour faciliter l’approche interdisciplinaire des oeuvres d’art. Trois départements associent dans ce but historiens d’art, photographes, chimistes, physiciens et conservateurs-restaurateurs. C’est la confrontation de leurs études et de leurs observations qui permet d’accumuler des données de référence et de définir ainsi le degré d’une éventuelle intervention.

IRPA - Documentation
Inventaire et ateliers photographiques - Banques de données - Valorisation et communication

Toutes les données d’histoire de l’art sont actuellement dans différentes bases de données et les photographies sont en cours de numérisation et consultable depuis notre site (http://www.kikirpa.be). Dans un proche avenir, ces informations constitueront l’une des ressources les plus complètes sur le patrimoine artistique belge.
La photothèque, riche de 800000 négatifs, couvre tous les aspects du patrimoine culturel belge. Le fond continue à croître grâce aux missions photographiques régulières dans le privé ou le public, les institutions religieuses et les expositions temporaires. De plus, chaque restauration fait l’objet d’une vaste campagne de documentation.

Laboratoire

Chromatographie en phase liquide ou gazeuse - Spectrométrie de masse ou par absorption atomique - microscopie électronique - diffraction et fluorescence des rayons X - Spectroscopie infrarouge - Dendrochronologie

Méthodologie de la conservation et de la maintenance des documents

La section étudie in situ l’état de conservation des matériaux de construction dans les édifices historiques, la présence de sels solubles ou d’humidité capillaire ascendante, la composition des couches de finition. Elle se charge aussi d’évaluer les produits utilisés pour la restauration du patrimoine mobilier et immobilier et elle intervient en tant que conseil pour la conservation préventive.

Matériaux et techniques

La section mène des recherches sur les techniques de peinture, les textiles, le papier, le cuir, le parchemin, le verre, les métaux et la céramique. Ses activités comprennent aussi les techniques de datation, telles la dendrochronologie et la datation au carbone 14. Ces méthodes ne nécessitent plus qu’une dizaine de milligrammes de matière organique.
L’identification par analyse des différents composants permet de déterminer les spécificités et parfois l’authenticité des oeuvres, mais aussi les mécanismes de vieillissement. En outre, l’IRPA teste des produits afin de déterminer s’ils sont utilisables en restauration.
Les laboratoires participent à des projets de recherches nationaux et internationaux et publient régulièrement les résultats de leurs recherches.

Conservation - restauration

Cuirs et parchemins - Matériaux pierreux - Métaux - Peinture - Peinture murale - Sculptures en bois polychromes - Textiles - Verres - Vitraux

Protocole

Nos traitements visent à assurer la conservation des oeuvres d’art en mettant en valeur leur esthétique et leur signification, tout en respectant vigoureusement leur authenticité. Les matériaux et les techniques utilisés doivent être sans danger, même à longue échéance.
Les ateliers interviennent dans le cadre de la conservation préventive, curative et de la restauration.
Ils agissent en premier lieu en tant que conseil.

À la demande, ils réalisent des études préalables, qui consistent à déterminer l’état de conservation des oeuvres et à préciser l’intervention nécessaire. Ceci implique souvent le contrôle de chantiers externes.

Les traitements sont menés de façon minimaliste, en cherchant "l’équilibre actuellement réalisable qui soit le plus fidèle à l’unité originelle" (P. Philippot).

Informations générales

Photothèque et bibliothèque

Accessible au public du lundi au vendredi de 9h. à 12h30 et de 13h30 à 16h30

Accessibilité

Parc du cinquantenaire - Avenue de la renaissance.
Métro ligne 1 : station Mérode - Autobus ligne 20, 61 et 80 - Tram 81 et 82

Stages de perfectionnement

Des stages de perfectionnement sont organisés tous les ans dans les ateliers et les laboratoires pour les jeunes diplômés belges ou étrangers.

Visites

Tous les premiers mercredi du mois, vingt personnes maximum. Réserver à l’avance.

Tel : +32 2 739 67 11 - Fax : +32 2 732 01 05
web : http://www.kikirpa.be
IRPA Parc du cinquantenaire, 1 B-1000 Bruxelles