#1 Re : VERNISSAGE » Stabilité des vernis synthétiques » 26-01-2019 12:47:35

Bonjour

Après avoir fait tourner votre question, je n'ai pas de réponse satisfaisante à vous proposer. Il faudrait avoir un chimiste qui connaisse le domaine sous la main !
Si vous pouvez, le mieux serait de s'adresser directement à M. René De La Rie qui est effectivement spécialiste dans le domaine.
Un matériel qui ne s'oxyde pas est un matériel qui est électriquement stable (c'est entre autres l'échange d'électron avec l'oxygène qui occasionne l'oxydation), mais cela est tout à fait hypothétique.

Vous pouvez peut-être essayé de contacter M. De La Rie via son profil Linked In (https://www.linkedin.com/in/rdelarie/)
Désolé de ne pouvoir vous répondre de façon plus précise.
Si vous avez des réponses, merci de nous les communiquer, j'imagine que le sujet peut intéresser d'autres personnes.

#2 Re : NETTOYAGE » paraloid B72 » 21-01-2019 13:19:21

Bonjour
Oui, le paranoïde fonctionne assez bien pour cela, et même pour un chancis de l'exsudat.
Merci de nous avoir tenu au courant.

#3 Re : NETTOYAGE » paraloid B72 » 21-01-2019 07:16:48

Bonjour
Pour la consolidation, les refixages et les doublages tournez-vous plutôt vers les produits de la gamme Beva, le plextol ou le plexisol http://www.3atp.org/spip.php?page=reche … erche=beva

#4 Re : CONSERVATION » Formation double cursus » 15-01-2019 15:37:16

Bonjour
Pour le métier de restaurateur, il faut savoir qu'il est difficile de se faire embaucher, et que vous vous destinez à devenir plutôt free-lance qu'employé. Or, être à son compte, n'est pas spécifiquement un état stable. De plus, le métier commence un peu à se saturer et il devient plus compliqué qu'avant de trouver un endroit à la fois vide de concurrence et acceptable en potentialité de clientèle.
Cela dit, c'est un merveilleux métier !

Pour le double cursus, pourquoi pas, même si je crois que toutes les formations sont quasiment à temps complet. Si vous regardez le programme de formation de l'ATP http://www.atelierdutempspasse.fr/fr/at … on-26.html vous pourrez peut-être voir avec eux à ne pas suivre certains cours si vous êtes en double cursus. Vous pouvez aussi voir avec l'école de Condé https://ecoles-conde.com/centre/paris/.

Il faut bien avoir en tête que le métier est très scientifique, et si la chimie et la physique vous rebutent, ce sera difficile pour vous. La restauration n'a presque rien à voir avec la création.

Sinon, à l'époque où j'avais mon atelier, j'avais du temps pour la création. Certaines périodes me laissaient plus de temps que d'autres, mais j'avais la possibilité de préparer mes toiles, les toiles du commerce n'étant pas à mon gout (trop souples pour moi). Bref, vous pouvez effectivement être restaurateur et peintre, mais dans ce cas, prenez un pseudo en tant que peintre, le fait d'être créateur faisant perdre confiance à une partie de vos potentiels clients.

Voilà, j'espère avoir répondu à votre question.
Merci pour votre compliment sur le site. Je reste à votre écoute en cas de besoin.
Cordialement,
Denis

#5 Re : VERNISSAGE » Vernis à retoucher, problème d’absorbtion » 28-12-2018 09:24:53

Bonjour

Tout à fait, c'est même préférable vu que vous nourrissez des parties localisées de votre peinture.
Vous faites un peu comme pour une retouche, sauf que vous ajoutez une résine sans pigment.

N'hésitez pas à nous solliciter de nouveau si vous avez un doute, et merci de nous tenir au courant des résultats.

Et passez un bon réveillon... !-)
Cordialement.

#6 Re : VERNISSAGE » Vernis à retoucher, problème d’absorbtion » 20-12-2018 13:56:25

Bonjour
Non, inutile de supprimer le vernis que vous avez posé. Et, effectivement, l'idée est de ne nourrir en résine que les parties qui ont en besoin.
Par contre, ne passer pas de couche de paraloïde sur l'ensemble du tableau, ce serait contre-productif.

Vu que c'est un tableau XVIIe, pourquoi n'avez-vous pas utilisé un vernis Damar ? C'était d'époque et peut-être plus riche en brillance qu'un vernis à retoucher ? Vous auriez peut-être été moins embêté avec ce phénomène ? Par contre, je suis loin d'être certain qu'il est possible de l'utiliser maintenant.

Tenez-nous au courant.

#7 Re : VERNISSAGE » Vernis à retoucher, problème d’absorbtion » 20-12-2018 07:06:16

Bonjour

Peut-être pouvez-vous jeter un oeil sur une discussion précédente http://www.3atp.org/forum/viewtopic.php?id=248.

La différence de matité/brillance du vernis est toujours compliquée à traiter. Lors de votre "dévernissage" êtes-vous certains de ne pas avoir été trop violent ? Et lorsque vous parler d'avoir déverni, est-ce vraiment un dévernissage total que vous avez effectué ou un allègement (souvent préférable).

Lors du dévernissage, il est possible que vous ayez entamé la couche d'exsudat de la peinture ce qui peut ne pas se voir, mais laisser le pigment à fleurs de la couche picturale, et de ce fait, absorber plus le vernis qu'à d'autres endroits.
Vous pouvez alors tenter de nourrir ces zones à l'aide de paraloïde B72 (à 5, 10, 15 ou 20% dans du diacétone alcool).

Pour la retouche, c'est un peu pareil. Certains pigments ont un pouvoir absorbant plus fort que d'autres et il est nécessaire de les saturer davantage de résine. J'imagine que ceux qui vous posent problème sont des terres et/ou certains noirs ?
Vous pouvez aussi essayer de saturer le mastic qui reçoit la retouche et qui peut aussi absorber en partie votre résine.

#8 Re : DIVERS » Lascaux 375 vs Beva 371 » 14-12-2018 07:34:38

Bonjour

Vous trouverez des descriptions de la BEVA 371 sur les pages http://www.3atp.org/La-BEVA-film et http://www.3atp.org/Beva-371 qui devraient répondre en partie à votre question.
Pour ma part, j'utilisais la BEVA 371 en film ou avec une technique doublage par réactivation.

Vous trouverez des élément sur les adhésifs Lascaux sur la page http://www.3atp.org/Les-adhesifs-synthetiques

Dites-nous si cela a répondu à votre question.

#9 Re : VERNISSAGE » recherche trés bon vernis... » 05-12-2018 20:50:43

Alors plutôt que d'essayer de rendre l'ensemble mat, peut-être serait-il nécessaire de "nourrir" les zones mates avec votre vernis à retoucher ou à l'aide de paranoïde B72 à 10% voire 15% dans du diacétone alcool.

J'ai l'impression qu'il est facile d'homogénéiser la brillance plutôt que la matité.

C'est une hypothèse à voir si, dans le cas de votre tableau elle est juste ou non.

#10 Re : VERNISSAGE » recherche trés bon vernis... » 05-12-2018 19:19:30

Bonsoir

Tout dépend de ce que vous utilisez comme vernis de retouche.

Avez-vous repéré si les zones de brillance et de matité était liées à des couleurs en particulier, soit parce qu'elles absorbent la résine (des terres par exemple) soit parce que le peintre les a saturées d'un médium qui a contrario se révèle par la pause du vernis ?

#11 Re : VERNISSAGE » recherche trés bon vernis... » 05-12-2018 13:57:26

Bonjour

Il m'est effectivement arrivé de mettre une fine couche de vernis mat sur le vernis satiné. L'effet est correct, sans plus, mais casse effectivement bien la "brillance" lorsque celle-ci est trop forte.

Pour le satiné de Sennelier, personnellement, je le dilue à 50% dans de l'essence de térébenthine ; je le trouve trop gras et trop brillant utilisé pur, et préfère le passer en deux couches.

Est-ce que les zones brillantes occasionnées par la pose de vernis ne vient pas d'un reste de vernis antérieur (avez-vous regardé au UV ?) ?

Sinon, poser un vernis mat sur un vernis trop brillant (type damar) n'est pas très beau, du moins à mon goût.

Voilà, j'espère avoir pu vous aider.
Cordialement

#12 Re : NETTOYAGE » Moisissures au revers d'un tableau » 23-11-2018 06:12:56

Bonjour
Vous pouvez le diluer dans de l'isopropanol, ou dans de l'éthanol jusqu'à 99%.
Néanmoins, ces deux solvants peuvent interagir avec votre couche picturale, même par le revers. Il convient donc d'être extrêmement prudent et de faire des tests localisés avant de faire un traitement global.
Je ne sais pas où vous êtes en Indes, mais CTS a un comptoir à New Delhi.

#13 Re : NETTOYAGE » Moisissures au revers d'un tableau » 22-11-2018 16:09:05

Bonjour
Je me renseigne et reviens vers vous dès que possible.

#14 Re : RETOUCHE » Réintégration picturale » 22-10-2018 13:13:25

Bonjour

C'est effectivement ce que je ferais.
J'espère que tout se passe bien.

#15 Re : RETOUCHE » Réintégration picturale » 22-10-2018 10:57:56

Bonjour
Vous pouvez commencer aux pigments en posant les aplats de couleur et finir au restauro par retouche en trattegio et/ou puntilli pour amener une réelle illusion chromatique qui permet une parfaite intégration de votre retouche.

Si vous ne retoucher qu'aux pigments, vous pouvez avoir un problème de matité... tout dépend de la "brillance" de la peinture initiale.

Il n'y a pas de règle absolue, le tout est de s'adapter.

#16 Re : VERNISSAGE » Vernis a l’oeuf » 17-10-2018 06:22:17

Bonjour

De ce que j'en sais, le vernis à l'oeuf serait plutôt du côté de la création que de la restauration.
Sa dureté est un risque pour la couche picturale du fait des tensions de surface qu'il engendre lors de son séchage.

Si vous pouvez peindre au vernis à l'œuf, je vous déconseille de l'utiliser dans le cadre de la restauration. Le satiné mat de Sennelier (par exemple) une fois coupé à 50% donne aussi un brillant très doux lorsqu'il est posé en trois fines couches.

#17 Re : RETOUCHE » masticage » 16-10-2018 08:03:46

Vous avez raison, c'est rassurant.
Cela oblige à garder l'esprit ouvert y comprit sur les techniques passées. Le maître mot étant : adaptation.

N'hésitez pas à nous faire part de nouvelles découvertes, voire à mettre les liens YouTube.

Bonne journée.
Denis

#18 Re : RETOUCHE » masticage » 16-10-2018 05:41:43

Bonjour
J'ai vu dans un reportage que certains restaurateurs du Louvre font leur retouche à l'aquarelle. C'est donc un choix technique qui dépend surement de l'école d'ou l'on vient.
C'est vrai que l'aquarelle est réversible à l'eau et qu'elle a peu de chance d'interagir avec les matériaux d'origine. D'un autre côté, elle est moins brillante que l'huile et nécessite surement l'ajout d'un verni pour lui donner cette même brillance... mais je ne l'ai jamais utilisé, je ne fais donc qu'imaginer.

D'autres personnes colorie effectivement leur mastic parfois avec du pigment, ou passe un glacis de couleur au Maimeri pour avoir le même effet qu'une sous-couche d'impression.

Vous êtes donc dans le domaine du choix technique et si, pour ma part je pratiquais encore le métier, je crois que je resterais sur le Maimeri, mais c'est subjectif.

Bonne journée.

#19 Re : DOUBLAGE » question à propos du cartonnage avant rentoilage » 28-05-2018 05:33:42

J'insiste sur le fait que l'utilisation de la colle de pâte peut être dangereuse pour le tableau.

Avez-vous fait les tests d'eau et de chaleur ? Êtes-vous certaine que votre toile n'est pas en coton ? Qu'elle n'a pas de préparation rouge ? Quel est votre diagnostic pour le tableau ?

#20 Re : DOUBLAGE » question à propos du cartonnage avant rentoilage » 28-05-2018 05:28:23

Bonjour
Vous trouverez une recette et la façon de l'appliquer dans les dossiers techniques http://www.3atp.org/Oeuvre-anonyme-debut-xviiie et http://www.3atp.org/Le-jeu-d-osselet?artpage=3-3.
ATTENTION le cartonnage à la colle de pâte n'a d'intérêt que si vous effectuez un rentoilage à la colle de pâte. Sinon vous risquez d'être au mieux contre-productif voir d'entamer une opération dangereuse.

#21 Re : NETTOYAGE » PRoblème de nettoyage » 10-04-2018 09:45:38

Votre peinture étant récente, il faut savoir qu'elle n'est pas "sèche", une huile mettant plusieurs mois à polymériser entièrement. Elle est donc fragile.
Utilisez des produits purs (pas des produits comportant des additifs). Vous pouvez essayer l'acétate d'éthyle, ou un mélange de diacétone alcool (25%) isopropanol (25%) isooctane (50%). Travailler avec un coton tige sur de petites surfaces.

En fait, je ne comprends pas bien pourquoi on vous a conseillé de prendre un vernis à retoucher si c'est votre peinture... mais là n'est pas le problème !

Tenez-nous au courant, mais soyez très prudent dans votre manipulation.

#22 Re : NETTOYAGE » PRoblème de nettoyage » 10-04-2018 09:14:45

Bonjour

Un premier point est que l'éthanol n'est pas le plus adapté pour ce type d'opération.
Le deuxième point est de savoir si d'une part la peinture sur laquelle vous êtes intervenue était déjà vernie, et d'autre part, de quelle époque est cette peinture ?

Dans l'attente de vos précisions.

#23 Re : L'huile » Vernis a retoucher » 02-03-2018 08:43:30

Bonjour

Certains noirs font partie des couleurs qui sèchent le plus lentement, et si le pigment est très fin, il se peut qu'il "s'enfonce" plus vite.

Pour le sèche cheveux, je ne suis pas certains que ce soit une bonne idée. Ce qui rend un tableau sensible aux conditions atmosphériques ce sont les variations de celle-ci. Aussi, apporter une source de chaleur ponctuelle et forte (chaleur + pression atmosphérique) sur un bref moment, est une agression pour le tableau.

Si vous pouvez essayez d'attendre au moins 3 mois avant de vernir, et de faire en sorte que votre pièce de stockage soit dans les bonnes variables (voir http://www.3atp.org/Regles-de-conservation-des en veillant bien à ce que son taux d'humidité soit au plus bas, quitte à mettre un petit absorbeur d'humidité – car j'ai cru comprendre que vous aviez en ce moment un temps quand même humide aussi – peut-être le problème disparaitra-t-il comme il est venu. Mettez un petit thermomètre / baromètre / hydromètre dans la pièce pour éviter de vous fier à la sensation qui reste sujette à caution.

De façon plus prospective, vous pouvez aussi faire un test. Sur une petite toile vous faites une série de trois bandes (sans contact entre elles) de deux à trois couleur : le noir que vous utilisez, une couleur témoin de référence et éventuellement un autre noir ou une troisième couleur.
Au bout d'un mois, vous vernissez la première bande, et chaque mois vous vernissez la bande suivante. Cela vous donnera la possibilité de voir comment réagit le noir en fonction des autres couleurs au cours du temps. Si vous pouvez faire le test sur six mois, c'est encore mieux.

Voilà, tenez nous au courant.
Et n'hésitez pas si vous avez d'autre questions.
J'espère que vous pourrez venir à bout du problème.

#24 Re : L'huile » Vernis a retoucher » 01-03-2018 07:56:24

Bonjour

Ces derniers temps, lorsque vous avez verni, y avait-il un taux d'humidité élevé ?
En attendant le vernissage, les peintures ont-elles séjournes dans un endroit froid (séchage ralenti) et/ou humide.

Si les peinture n'ont pas eu le temps de sécher (j'imagine que selon votre domaine, vous travaillez plutôt en glacis et que ceux-ci sont plus ou moins enrichis d'huile) soit parce que 2 à 3 mois est peut-être un peu court globalement, soit parce que le froid a ralenti la polymérisation de l'huile, l'huile non polymérisée remonte (ou plutôt le pigment s'enfonce) et est prisonnière du vernis.
Si c'est de l'eau (sous forme d'humidité) qui a été faite prisonnière, il est possible (comme le fait de l'eau renversée sur une nappe hydrophobe) que celle-ci se regroupe en "bulle".

Si la réaction de votre peinture avec votre vernis a changée, c'est forcément que quelque chose a changer soit dans la composition des produits, soit dans l'environnement d'exécution. Ainsi, si pour vous la composition des produits est la même, c'est donc au niveau de l'environnement qu'il faut chercher la cause du problème.

Je reste à votre écoute.

#25 Re : L'huile » Vernis a retoucher » 01-03-2018 07:20:31

Bonjour

Pour essayer de vous répondre pouvez-vous nous dire quel vernis vous utilisez (résine, diluant et pourcentage de dilution...), quelle peinture noire vous utilisez (type de pigment, ajout de liant, siccatif, diluant...) et éventuellement quel technique vous pratiquez (couteau, glacis, pâte...), et enfin, combien de temps vous laissez entre la fin du tableau et le vernissage.

Vous êtes-vous renseigné chez le fournisseur pour savoir si la composition des tubes avait changé ?

Merci d'avance.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.9