Association des Amis de l'Atelier du Temsp Passé
Accueil > Dictionnaire > Dico : restauration > Dépoussiérage superficiel
Haut de page
Enregistrer au format PDF

Dépoussiérage superficiel

C’est la première opération que l’on fait si on ne voit pas de problème d’adhérence trop important.

Le dépoussiérage superficiel ce fait à l’aide d’un pinceau doux (pour les tableaux très poussiéreux) ou un chiffon doux. On peut, toujours s’il n’y a pas de problème de cohésion entre les différents feuils, en profiter pour dépoussiérer l’arrière du tableau, soit à l’aide d’une brosse à dent ou autres brosses plus ou moins douces, soit directement à l’aide d’un petit aspirateur de table. Il est utile de tout de suite enlever les souillures accumulées entre le châssis et la toile, en les dégageant avec une petite spatule plate, sauf si on trouve un problème d’adhérence, cette opération pouvant alors entraîner une perte de matière picturale.