Association des Amis de l'Atelier du Temsp Passé
Accueil > Le métier > Fiches techniques > Les adhésifs > La BEVA film
Haut de page
Enregistrer au format PDF Fiches techniques : adhésifs

La BEVA film

Résines thermoplastiques

Fiches techniques :
Nous tenons à prévenir le lecteur que le mode d’emploi de doublage indiqué dans cette fiche technique ne permet pas à lui seul de réaliser le doublage sans une bonne connaissance théorique et pratique. D’autre part, nous préconisons les travaux de retouches après les travaux de restauration conservatives.

Composition

Il s’agit de la même formulation que le BEVA 371, mais sous la forme d’un film solide (sans solvants) d’épaisseur constante, sur un support de film polyester siliconé et protégé par un papier siliconé.

Caractéristiques générales

BEVA O.F. 371 FILM est complètement dénué de solvants et donc en phase d’application, il ne produit aucune vapeur dangereuse pour le restaurateur.

Le support transparent permet de découper précisément n’importe quelle forme et donc d’appliquer le film avec précision là où on le désire. Ceci est particulièrement utile pendant la consolidation de matériaux très sensibles et de collages.

Étant donné que le BEVA O.F. 371 FILM n’a aucun pouvoir adhésif tant qu’il n’a pas été activé par les solvants adéquats ou par la chaleur, il peut être inséré dans les parties endommagées, tandis que les microfractures et les soulèvements de la couche picturale peuvent être adéquatement remis en place tant que l’adhésif est inactif. On réactivera ensuite l’adhésif à l’aide d’un souffleur d’air chaud ou d’une spatule chauffante. Cette procédure élimine tout risque de taches et est moins dangereuse pour l’aspect de la surface du tableau.

Autre possibilité en alternative : BEVA O.F. 371 FILM crée un coussin très fin qui empêche toute interférence avec la trame du support. Si cet effet est particulièrement prononcé, on peut utiliser deux couches superposées de film.

BEVA O.F. 371 FILM est particulièrement adapté à des doublages transparents.

BEVA O.F. 371 FILM est adapté aussi aux exigences des restaurateurs de tissus et de papier. N’étant pas liquide, le film peut être appliqué sur des points petits et bien définis, sans crainte de diffusion non désirée.

BEVA O.F. 371 FILM peut s’enlever sur des surfaces absorbantes en utilisant de l’acétone, de l’essence ou du trichloréthylène de manière à ce que ce solvant puisse interférer sans dommage avec la partie en restauration. Le solvant ne dissout pas le film mais le gonfle en le rendant facilement réversible sans contaminer ni tacher le matériau absorbant.

Mode d’emploi

1- Préparation du support :

  • Superposer le tableau sur le nouveau support et en marquer les contours sur ce dernier.
  • Découper un morceau de BEVA O.F. 371 FILM de façon à couvrir la zone délimitée.
  • Enlever le papier de protection en papier siliconé. La couche d’adhésif reste collée au film polyester (la face avec l’adhésif est douce au toucher et apparaît légèrement opaque).
  • Positionner le BEVA O.F. 371 FILM sur le support à doubler, sur la zone délimitée précédemment, en plaçant le côté du film polyester brillant vers l’extérieur.
  • Pour transférer le BEVA O.F. 371 FILM sur le support, porter la table chauffante à une température de 65 °C environ, puis utiliser le vide ou la pression de la main ou encore le rouleau.
  • Ensuite, POURSUIVRE LE DOUBLAGE SANS PLUS ATTENDRE ; il n’est pas nécessaire que l’adhésif sèche.

2- Préparation du tableau :

  • Consolider tous les soulèvements.
  • Refermer toutes les déchirures et les trous.
  • "Cartonner" la surface picturale si nécessaire.
  • Enlever la toile de son châssis.
  • Nettoyer le dos du tableau. Niveler toute protubérance, éliminer tout matériau étranger. Si le tableau a déjà été doublé, retirer l’ancien doublage, l’adhésif, etc. de façon à mettre le dos de la toile au plus proche de ses conditions d’origine.
  • Tout prétraitement nécessaire (consolidation ou autre) devra être fait avant le doublage (1)

3- Doublage du tableau

  • Positionner le support précédemment préparé (avec l’adhésif déjà collé, mais encore protégé par le film polyester siliconé) sur la table chauffante, en plaçant le côté avec l’adhésif vers le haut, et enlever le film polyester siliconé.
  • Positionner le tableau sur la zone couverte avec le BEVA O.F. 371 FILM.
  • Réactiver le BEVA O.F. 371 FILM en portant la température à 65 °C ; on obtient ainsi un lien instantané avec la toile.
  • Refroidir et pratiquer une légère pression à l’aide du vide ou d’une spatule ou des mains.

4- Suggestions utiles :

Si l’on désire doubler à une température inférieure à 65 °C, le BEVA O.F. 371 FILM pourra être légèrement vaporisé avec du White Spirit après l’avoir fait adhérer au support choisi. Le BEVA O.F. 371 FILM ainsi traité deviendra poisseux comme un adhésif de contact et pourra être utilisé déjà à environ 40-50° C.

La peinture peut être refixée en utilisant la pression de la main ou le vide. Habituellement, à cette température, on ne cause aucun dommage même aux couches ou aux surfaces picturales les plus délicates. Il faut considérer qu’à haute température, les supports et les couches picturales sont assouplis au point de permettre l’élimination de déformations avec une pression minimum. Un souffleur d’air chaud peut être très utile pour des traitements locaux avec le BEVA O.F. 371 FILM et, après refroidissement et évaporation du solvant vaporisé, la liaison entre les matériaux s’avérera très solide.

BEVA O.F. 371 FILM a une excellente adhésion, même sur la cire, bien que la force de liaison soit considérablement diminuée.

BEVA O.F. 371 FILM est disponible en rouleaux de 65,5 cm de laize environ et en longueurs de 1m, 5m et 25m.
Si des dimensions supérieures sont nécessaires, deux ou trois morceaux de BEVA O.F. 371 FILM pourront être unis par des bandes de ruban adhésif appliquées au dos du support de film polyester.

Bibliographie

  • G.A. Berger et W.H. Russell, "Conservation of Paintings : Research and Innovations"
  • Chapter III - Tears in canvas paintings and their proper closing, pp. 45-62.
  • Chapter IX- Unconventional treatments for contemporary paintings : Vacuum lining without a membrane, pp. 149-174.